La méthode maçonnique

L’éducation maçonnique fait appel à des outils du métier de bâtisseur qui deviennent des symboles.

Chaque symbole est un contenant dont le contenu est à extraire et à assimiler proportionnellement à l’effort et à la réceptivité de chacun.

Le contenu est un précepte destiné au cœur et à la pratique du franc-maçon.

Le secret

Il se situe sur deux plans : d’abord la discrétion qui entoure les discussions en Loge et qui permet à chacun de s’exprimer en toute liberté d’esprit, en dehors de toute contingence extérieure, en sachant que les propos tenus ne franchiront pas l’enceinte du temple.

Ensuite, il y a ce qu’on peut appeler le « secret de fabrication », à savoir l’influence progressive de la méthode maçonnique sur l’individu à travers les travaux de la Loge. Pour ce qui est du « secret » , c’est tout !

La foi

La franc-maçonnerie se propose de réunir les hommes et femmes de bonne volonté encore capables de foi.  La foi maçonnique consiste à croire qu’il existe un Art pour bâtir un monde meilleur et qu’il est possible de cultiver cet Art.

Le citoyen

Nous sommes des citoyens porteurs d’une conscience éveillée. Nous éprouvons le besoin de nous exprimer librement. Pour ce faire, il nous faut un régime politique où la pluralité des opinions est vivante et respectée. La franc-maçonnerie n’a pas d’ambition politique, mais elle entend être présente pour inspirer les choix éthiques, faire reconnaître les erreurs passagères et au besoin les faire corriger.